Casti : « Ce qui m’a vraiment fait mal, ce n’est pas d’avoir perdu un œil… »

Les armes aussi dangereuses ne sont d’aucune utilité en France vu que la population n’est pas armée.

« Ce dimanche, le Montpellier Hérault reçoit l’AS Saint-Étienne à la Mosson. En 2012, Florent Castineira, touché au visage par un tir de flash-ball en marge de la rencontre entre les deux équipes, y laissa un œil. Quatre ans et demi après les faits, celui que l’on surnomme « Casti » se bat désespérément pour que justice soit faite. Témoignage. »

La suite ici : http://www.sofoot.com/casti-ce-qui-m-a-vraiment-fait-mal-ce-n-est-pas-d-avoir-perdu-un-oeil-439022.html