Pour Élisabeth de Fontenay

Cet article, que j’ai voulu mettre en commentaire à l’interview que vous avez donnée au Point) n’a bien sûr pas été publié par cet hebdomadaire liberticide et publicitaire. Mais je ne vais pas m’en étonner quand même. Sûrement vous ne lirez jamais cet article mais si le miracle devait arriver, je voudrais que vous ne preniez pas les attaques pour vous même. Non, je n’écris pas pour vous, personnellement, il n’y a aucune raison pour que je le fasse. Je vous prends seulement en exemple car vous êtes connue dans le domaine de la philosophie animale et cela pour de bonnes raison. Mais vous ne cessez pas, pour autant, d’être l’exemple même d’une philosophie sophiste et absolument inutile (voire complice du système dominant). Philosophie, nul besoin de le dire, tellement étroite car créée par une humaine pour les humains. Adieu la décentralisation, bonjour la tentative de confirmer la supériorité de l’homme. Enfin, voilà l’article :

Encore une qui mange l’objet de sa compassion…Sûrement, madame, les animaux vous remercieront pour vos livres très documentés. D’ailleurs,  j’ai entendu que 15% des animaux les ont déjà lus et appréciés…Vos mots doux leur vont droit au cœur. Vous rassurez leur conscience et leur estime  d’eux-mêmes… Ils l’ont dit, c’est ce dont ils ont le plus besoin : de mots, plein, plein de gentils mots ! Il y en a même qui sont tués (électrocution,  égorgement etc) avec vos livres à la main ! Si ce n’est pas beau ça ! Vous devez en être extrêmement fière madame !

Certes, il y a des médisants et des jaloux qui disent que parler, parler, parler sans RIEN faire de ce qu’on dit est, au mieux, contradictoire, au pire hypocrite ! Mais vous ne les écoutez pas (encore heureux d’ailleurs !). Vous ne savez et ne devez écouter que les cris des animaux quand ils se font tuer, car à ce moment ils vous appellent, vous, pour leur dire des mots gentils et pour les rassurer que vous les mangerez avec respect ! Comme ça ils pourront mourir en paix grâce à vous ! Que feraient-ils sans l’assurance de votre amour posthume ? Mourir sans espoir est bien la pire des choses ! Mais là, quand ils savent que leurs dépouilles mortelles rassasieront votre royal estomac, ils sont même pressés d’y arriver. Pour vous remercier, bien sûr.

« Je ne récuse pas la domination mais la chosification » oui, certes, que vous êtes sage ! C’est sûr que tuer un animal pour se goinfrer de son cadavre c’est le traiter comme une fin en soi ! Mais, laissez-moi deviner, vous ne vous goinfrez pas, ça ne siérait pas bien à votre aristocrate bouche, vous dégustez avec art…Là est toute la différence !


« Non, je ne suis pas végétarienne, sans pour autant m’en vanter. » Sans blague ! Il ne manquerait plus que ça ! Vous n’êtes pas végétarienne et encore moins végane, ce qui devrait être le but de n’importe quel défenseur et amoureux des animaux et de la justice.

Bel exemple de savoir creux, d’accumulation de connaissances sans accumulation de sensibilité, de compréhension et ouverture d’esprit.


« Science sans conscience ruine de l’âme ». Mais non !!! Pardi ! Je n’ai pas affirmé que les animaux avaient une âme, je n’oserais pas offenser le genre humain, surtout pas ! Soit-dit en passant, vos discours et vos actes sont, à eux seuls, une offense au genre humain tel qu’il devrait être ! Mais ils sont monnaie courante au genre humain tel qu’il est ! Vous êtes commune, d’autant plus commune que vous vous croyez différente, d’autant plus commune que votre savoir vous oblige à un comportement meilleur et ne vous donne aucune excuse de ne pas l’adopter.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s