Pourquoi les astrologues ne gagnent-ils pas au loto ?

Si les astrologues et autres voyants savent vraiment prédire l’avenir, pourquoi ne gagnent-ils pas au loto au lieu de vivre des « consultations » ?

Si le horoscope dit vrai, lequel croyez-vous, car il y en a, pour le même jour, de très différents suivant le média qui les diffuse… ?

Le fait est que personne ne sait prédire ce genre d’avenir (qui je rencontrerai, quel travail j’aurai, combien de cheveux je perdrai, quelle sera la couleur de mes prochaines chaussures etc.). Et cela pour deux raisons :

1. Pour prédire le futur, il faut connaître intuitivement et instantanément toutes les choses de l’univers (la position des étoiles, des comètes, leur vitesse, toutes les pensées humaines, la direction des vents et des marées, les tremblements de terre, les épidémies, le temps d’attente de tous les feux-rouges, la vitesse et la direction de toutes les voitures, les emplois disponibles et les chances de tous les postulants à les obtenir, bref, tout…). Pourquoi cela ? Tout simplement parce que toutes les choses de l’univers interagissent (plus ou moins directement). Ainsi, une personne du quartier voisin qui finalement décide de ne pas aller au travail mais au cinéma et change sa route peut modifier la mienne si elle la croise (accident, rencontre etc.). Donc, pour connaître mon futur, le voyant ou l’astrologue doivent connaître toutes les interactions possibles et imaginables. Prenons une table de billard : pour deviner la position future d’une boule, quelqu’un doit connaître la trajectoire et la vitesse de toutes les autres ainsi que leurs interactions entre elles et avec la bande. Quand on se dit que l’univers entier est infiniment plus vaste et complexe qu’un jeu de billard, on se rend compte de l’absurdité qu’il y a à vouloir prévoir le futur d’un humain.

2. Comme cette possibilité est absurde, nous pouvons supposer que nos devins ne connaissent pas l’état actuel total de l’univers mais « voient » l’avenir comme quelqu’un qui avancerait le film de son Dvd. Le futur, comme le film, sont déjà réalisés, écrits. Les devins ont seulement le don de voir le futur tel qu’il sera à un temps « t ». D’abord, on peut se demander, puisque le futur existe, où est-il situé. Si j’existe dans le futur, je dois être quelque part, n’est-ce pas ? Et avec moi, tout ce qui existera à cette époque (planètes, bâtiments, êtres, choses…). Il y aurait ainsi une infinité d’univers superposés (dans le futur et dans le passé), tous remplis de la matière nécessaire à les rendre existants. Quand nous disons : « ma maison existe » nous savons la situer dans l’espace. Si ma maison dans le futur existe dès maintenant elle doit aussi être quelque part car on ne peut imaginer une maison qui existe mais n’est nulle part. De plus, si j’existe demain, et après-demain et après après-demain je suis en droit de me demander où est celui que j’étais hier ou avant-hier. Ont-ils disparu ? L’existence du futur implique l’existence réelle et actuelle mais dans le futur de tout ce qui existe maintenant. Imaginez un voyage d’un kilomètre en bus : chaque 20 mètres un nouveau bus (le bus présent mais dans le futur). Pour faire ce kilomètre vous ne pouvez pas vous déplacer avec le bus dans lequel vous êtes mais vous devez prendre à chaque fois un nouveau, le bus du futur. Et ainsi jusqu’à la fin du voyage. Sur le kilomètre il y aura ainsi 50 bus alignés qui, en fait, n’auront pas bougé. Mais l’analogie ne peut convenir parfaitement, car vous-même vous devez rester dans le premier bus pendant que le premier « vous » du futur monte dans le premier bus du futur, que le deuxième « vous » du futur monte dans le deuxième bus du futur et ainsi de suite… Tout cela en gardant une conscience unie de vous-même. Pas simple à justifier, non ?

Ensuite, supposons que, d’une manière qui nous soit inconnue, le futur existe vraiment et que le devin puisse le lire tel un Dvd. Puisqu’il qu’il existe déjà, il ne peut pas être modifié (on ne peut modifier un film sur le Dvd). Or, si le futur ne peut pas être modifié, à quoi me sert le devin ? Si je n’ai aucune prise sur le futur, que puis-je faire de la conscience de celui-ci ? Et comment imaginer qu’une modification de la conscience (le savoir sur mon futur) ne puisse finalement amener aucun changement réel ? Mais si le futur existe et qu’il peut être modifié (ainsi le devin servirait à quelque chose, à nous avertir) dans quel sens existe-t-il ? Autant dire que suivant les choix que nous faisons, nous prendrons tel ou tel chemin. Mais a-t-on besoin d’un devin pour savoir cela ?

Donc, pour résumer :

1. Soit le futur n’existe pas mais les devins peuvent, grâce à une connaissance omnisciente de l’univers, le « prédire ».

2. Soit le futur existe, et ils ne font que le « lire ».

Corollaire :

1. Si les devins sont omniscients, comment le justifient-ils ? Et s’ils ne s’affirment pas tels, comment justifient-ils leur divination ?

2. Si le futur existe, où est-il, spatialement et matériellement parlant ? Quelqu’un s’est-il cogné, en marchant sur le trottoir, contre un poteau qui ne sera posé à cet endroit que dans le futur ?

1. et 2. Soit le futur est déjà tracé, et le devin ne sert à rien. Soit le futur n’existe pas et le devin ne sert à rien.

Après toutes ces complications, à chacun de voir s’il ne serait pas plus raisonnable de préférer l’utilisation du « rasoir d’Ockham »…

Publicités

7 réflexions sur “Pourquoi les astrologues ne gagnent-ils pas au loto ?

  1. Cher je ne sais pas qui,
    Puisque, d’après vous « vivre avec sagesse est une vue large et précise » méfiez vous des vues tout aussi étroites qu’imprécise lorsque vous vous pencher sur de sujets auxquels vous semblez mal préparés. Lisez plutôt le dernier ouvrage de Bertand Méheust, ainsi que sa thèse éditées aux empêcheurs de penser en rond. Et intéressez vous d’abord au paradoxe d’ E.P.R ou au Chat de Schrödinger (contre lequel personne ne se cogne -pour reprendre votre affligeante comparaison- puisqu’il est à la fois vivant et mort…
    Et oui, cher je ne sais qui , c’est que c’est compliqué la vie, hein !!!!
    Une petite visite pour devenir moins bête ?http://bertrand.meheust.free.fr/index.php ça Bonne soirée quand même !

    J'aime

  2. Désolée d’avoir été un peu vive, mais votre texte m’a fait ce célèbre effet du « cri de la carotte ». Je découvre aujourd’hui sans surprise que mes arguments (les découvertes de la physique quantique qui ouvrent un champs d’explications sur le fonctionnement de la divination) ne changent pas davantage votre jugement que le rapport Campbell ne sera à convoquer la raison du viandard de base, qui vous ricane au nez en vous racontant comment Pépère Edmond, mort à 100 ans, ne mangeait pourtant que du saucisson.

    Comme tous les « croyants » vous arrêtez tout simplement de penser quand il s’agit d’aborder des sujets qui vous défrisent.

    Exemple: « Soit le futur est déjà tracé, et le devin ne sert à rien. Soit le futur n’existe pas et le devin ne sert à rien. » A vous lire, autant abandonner tout de suite la génétique et les statistiques, ces méthodes inutiles qui prévoient seulement LE PLUS PROBABLE.

    Alors puisque la physique ne vous aide pas à penser, on va essayer l’histoire et l’anthropologie : savez vous que le Yi-jing- le plus vieux livre de divination du monde- est à l’origine de l’invention de l’écriture chinoise ?( Ce n’est pas moi qui le dit mais Léon Vandermeersch.) Etonnant non, qu’une telle imposture intellectuelle ( prévoir l’avenir) ai concentré toute l’énergie de générations d’érudits?

    Ce qui me fait de la peine – et c’est la seule raison qui m’a fait entrer dans ce débat- c’est que Vegan comme moi, vous êtes comme tous les petits blancs qui aiment bien les peuples premiers, mais pour les convertir aux lumières « paske faut pas déconner, y’a le progrès » et que tous leurs dipositfs mythicos- rituels (dont la divination est le centre) ne sont que foutaises à combattre.

    Mais comme « Essentielle Sagesse » me donne des leçons de modestie ( mouaah) je suppose qu’il va bien vite oublier tout ça, pour adhérer à des assos de rationalistes avec lesquels il pourra partager ses courtes vues épistémologiques en buvant du mauvais vin dans des gobelets en plastaga….

    Bon week-end et sans rancune !

    J'aime

    • Alors je vais faire point par point.

      1. Je ne me rappelle pas que vous ayez parlé de la physique quantique… Vous avez juste dit que j’étais un peu bête et que je ferais mieux de lire Méheust, qui lui, est intelligent et pourra me rendre service (là, j’en rajoute).

      2. Je ne connais pas la physique quantique mais si vous croyez que mon raisonnement est aussi faible que le fameux argument du « cri de la carotte » c’est peut-être parce que vous avez mal saisi ce que j’ai écrit…

      3. Je ne suis pas croyant, justement, je ne crois pas aux choses qui défient la raison et la science, je ne crois pas aux contes de fées et j’ai besoin de preuves sérieuses quand on prétend connaître le futur.

      4. Je ne vois pas en quoi la génétique et les statistiques (qui utilisent des méthodes scientifiques) ressemblent à la divination qui n’en utilise pas… Les probabilités non plus n’ont rien à voir avec la divination car elles utilisent des méthodes précises et reconnaissent leur caractère insuffisant. De plus, ceux qui s’en servent ne se prennent pas pour des gens qui ont des « dons »…

      5. Je n’ai jamais entendu parler de Yi-jing, mais je pourrais aller chercher. Je préférerais pourtant que vous m’en parliez-vous même. Si ce livre est à l’origine de l’écriture chinoise, ça veut dire que cette écriture n’existait pas avant ? Donc ces devins ont inventé l’écriture chinoise d’un coup, comme ça ?
      Quelle énergie ? Ce n’est pas parce que des gens géniaux s’adonnent à la divination que celle-ci a une quelconque valeur scientifique… Pensez aux grands esprits épris d’alchimie qui s’est révélée une imposture justement (ou plutôt une erreur).

      6. Je ne sais pas trop ce que vous appelez « peuples premiers », ce n’est pas une expression que j’utilise. Effectivement, je ne reconnais à la divination qu’une fonction sociale et culturelle, en aucun cas une valeur scientifique. Je ne crois pas aux esprits, aux elfes, aux extra-terrestres et ainsi de suite. Je ne dis pas que la science et la raison peuvent tout expliquer, mais je dis que ce n’est pas parce qu’elles ne peuvent pas tout expliquer qu’on doit se mettre à croire à des choses inexpliquées comme si elles émanaient d’un pouvoir supérieur…

      7. Oui, au niveau de la réflexion je peux vous donner des leçons de modestie car moi je ne me force pas à affirmer des choses trop éloignées de la raison et de la science, des choses que je serais moi-même incapable d’expliquer. C’est de ce genre de modestie que je parle, je crois qu’il faut arrêter de croire qu’on a des capacités extraordinaires mais inexplicables…

      8. Je vois bien que c’est contre la Raison que vous avez une dent. C’est sûrement plus facile de se réfugier dans la croyance, elle ne risque jamais de nous décevoir car on la modifie comme on veut alors que la science s’impose à nous, que cela nous plaise ou pas. Mais je ne crois pas que cette façon de faire (mis à part son côté obscur et mystique) puisse nous aider à mieux vivre dans ce monde et à améliorer le sort de tous…

      Bon week-end aussi

      J'aime

  3. Bonsoir Cristi…

    Petit 1:Je fais une copié collé de mon 1er post : « Et intéressez vous d’abord au paradoxe d’ E.P.R ou au Chat de Schrödinger (contre lequel personne ne se cogne -pour reprendre votre affligeante comparaison- puisqu’il est à la fois vivant et mort… »

    Puisque vous n’avez pas pris la peine d’aller voir vous même de quoi il s’agissait ( voici donc un lien pour vous familiariser avec le paradoxe d’E.P.R, question de physique quantique :http://www.astrosurf.com/luxorion/quantique-interpretation2.htm et au autre, vers le chat de Schrödinger, 2ème question de physique quantique. :http://fr.wikipedia.org/wiki/Chat_de_Schr%C3%B6dinger.(Désolée, fallait juste lire.)

    Petit 2 :Si, après lecture des liens conseillés dans le petit 1 vous arrivez à envisager que le TEMPS et l’ESPACE -même pour les physiciens très très sérieux- sont des notion compliquées, qui justement n’excluent pas que les voyants puissent prédire le futur ou se promener dans une autre dimension, vous aurez sûrement envie de lire Méheust.

    Petit 3: Comme tous les rationalistes vous êtes croyant : vous croyez dans la bêtise de l’opposant obscurantiste ( myself, en locurence.)
    La preuve ? Elle est facile à faire: vous n’avez même pas pris la peine de savoir ce que le paradoxe d’EPR voulait dire et vous n’avez même pas vu que c’était de la physique. Et pour en rajouter sur la croyance, je vous cite « Je ne crois pas aux choses qui défient la raison et la science, je ne crois pas aux contes de fées et j’ai besoin de preuves sérieuses quand on prétend connaître le futur. » Sauf pour des positivistes dix-neuvièmistes, les philosophes des sciences ont pas mal bossé pour démontrer que la raison et la science n’étaient pas toujours copines. Lisez Isabelle Stengers, Bernadette Bensaude-Vincent, Méheust, (j’insiste) et vous verrez que croire à la science, fillette virginale et pure, dispensatrice d’une vérité universelle et désintéressée, échappant à toute intention, est une bluette aussi cucu que les contes de fées. ( la mauvaise foi de nos opposants au sujet de la « vivisection indispensable » aurait du vous donner une idée du truc, mais bon…) Un peu d’épistémologie ne nuit pas, vous verrez.

    Petit 4 : est contenu dans le petit trois où vous découvrirez icihttp://www.amazon.fr/Somnambulisme-M%C3%A9diumnit%C3%A9-Le-d%C3%A9fi-magn%C3%A9tisme/dp/2843240662 le caractère » insuffisant » et fragile de la voyance, qui n’est pas non plus un « don »mais « marche » parfois aussi bien que les statistiques,et, comme la génétique, aborde à la fois des questions immuables quoi que vous fassiez ( la couleur de vos yeux) et des questions sensibles à vos actions ( votre poids.)

    Petit 5 : ce sera possible que si les petits 1, 2, 3, 4 sont métabolisés.

    Petit 6 : Je n’invente ni ne décide des mots, je les emploie :http://fr.wikipedia.org/wiki/Aborig%C3%A8ne . Vous pouvez aussi dire peuples autochtones, si vous préférez.

    Petit 7 et Petit 8: ne devraient pas perdurer après que petit 1, 2, 3, 4, 5, 6, soient passés par là.

    Un dernier mot : désolée d’avoir été blessante. Si vous n’étiez pas, comme moi, végé et engagé, je ne me serais ni fâchée, ni donné la peine de poursuivre cet échange.
    Bonne fin de semaine à vous.
    Blue.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s