Pour sauver des vies, il faut brider les véhicules

On estime à 1,3 millions le nombre de morts dues aux accidents routiers. En cause, bien sûr, les drogues de toute sorte, l’inattention, la fatigue entre autres. A cela, il faut ajouter les facteurs non-humains (conditions météorologiques, animaux surgissant de nulle part…). Il est donc évident qu’il faut travailler en amont sur toutes les causes qui sont dues au style de vie que les humains mènent. Cela tient, bien sûr, à la responsabilité de chacun de faire plus attention en conduisant. Mais le fait est que cette responsabilité fait trop défaut. Et cela coûte cher et pour soi et pour les autres. Il faut faire confiance à la liberté humaine et croire que chacun puisse se responsabiliser. Mais il y a une chose à laquelle on ne pense pas assez : étant donné que malheureusement (et c’est un fait) beaucoup d’humains sont absolument irresponsables en voiture, pourquoi ne pas agir à la base ? Les voitures vendues dépassent pour la plupart les 200 km/h. En France, par exemple, la limite de vitesse est de 130 km/h. A quoi cela sert-il d’avoir une voiture qui peut aller jusqu’à 200 voire à 250 km/h ? A faire vendre, bien sûr, car l’égo est ce qu’il est : « Ma voiture va plus vite que celle de mes voisins ». Les constructeurs de voitures ont donc une responsabilité énorme dans tous les accidents dus à la vitesse. Au lieu de renchérir sur la puissance et la vitesse, ils devraient plutôt se concentrer sur la sécurité, le confort, la maniabilité, les options importantes. Sûrement, ils vont répondre : ce n’est pas de notre faute si les conducteurs ne respectent pas les limitations de vitesse. Oui, beaux hypocrites que vous êtes, ce n’est pas de votre faute. Mais la réalité humaine est telle qu’il y a beaucoup de gens irresponsables qui ne devraient pas avoir la possibilité de rouler vite. Pourquoi offrir cette possibilité quand on voit ce que certains en font ? Que perdraient les constructeurs s’ils se concentraient tous sur autre chose que la puissance et la vitesse ? Rien, ils auraient tout simplement plus de gens en vie qui feraient des acheteurs potentiels. Mais comme il ne faut pas attendre que ceux qui ne veulent rien d’autre que gagner de l’argent s’intéressent à la sécurité des humains, la seule solution c’est qu’un gouvernement sérieux et responsable interdise la vente et la circulation, sur son territoire, de voitures qui dépassent de trop la limite de vitesse autorisée. Les constructeurs s’adapteront sûrement. Les conducteurs aussi.

En France on estime à environ 1000 (sur plus de 3500 morts au total) le nombre de personnes qui n’auraient pas perdu la vie si les limitations de vitesse avaient été respectées. 1000 personnes représentent tout autant de tragédies inutiles et surtout, surtout évitables. Brider les véhicules dès la fabrication n’empêchera pas les accidents dus aux drogues etc. Mais cela évitera les accidents dus à la vitesse excessive. Et c’est loin d’être négligeable.

Mais, évidemment, il faut aussi réfléchir sérieusement à une société où les véhicules seraient moins présents et oppressants.

Publicités

12 réflexions sur “Pour sauver des vies, il faut brider les véhicules

  1. Voilà un problème que j’ai abordé il y a deux ans… ( http://icezine.wordpress.com/2011/05/19/la-securite-routiere-europeenne-vue-autrement/) Mais la vitesse n’est qu’un facteur agravant, le coeur du problème étant le non respect tout court des lois : feux tricolores, priorité, etc…Par l’absurde, je pourrais démontrer que dans des pays où la vitesse moyenne est peu élevée, il y a bien plus de morts.
    Le bridage de la vitesse pose un problème commercial et marleting : Le constructeur qui le fera se coupera d’une partie de sa clientèle. De la même manière si un constructeur montait un ethylotest pour démarrer, ou tout autre systéme visant à améliorer la sécurité. En plus de cela, les limitations de vitesses varient en europe pour des raisons historiques (même si en Allemagne les tronçons sans limite diminuent) ou de qualité du réseau. Donc la vitesse, la puissance restent des arguments auprès d’une clientèle conservatrice friande de premium allemand. (la dernière mercedes classe E de 585ch et 250km/h limités éléctroniquement les fait réver)
    Pour appliquer cette mesure, il faudrait donc arriver à une unanimité ou bien à l’imposer par une loi. Or, ne nous leurrons pas, le sujet revient à Bruxelles périodiquement mais permet de négocier aussi les baisses des niveaux de polluants.
    A combien fixer le seuil ? 150? 170?
    Un levier pour le faire serait de montrer que ces km/h supplémentaires sont des facteurs importants de pollution et de surconsommation, cela étant exponentiel….oups, oublions la pollution car seul le porte monnaie fait avancer les choses. Alors pourquoi pas aussi une taxe sur la vitesse max :p ?

    J'aime

    • Non. Mais toi non plus apparemment. Il a été souvent avancé que baisser la vitesse générale sauverait des vies. Il y a même des projets à niveau européen pour brider les voitures. Tu veux les liens ?
      Proportionnellement, il est plus difficile de pousser à 65 une voiture qui ne va que jusqu’à 100 que de pousser à 65 une voiture qui va jusqu’à 200. Et c’est aussi une barrière psychologique. Quand tu as une voiture qui a la capacité de rouler à 200 tu te sens plus à l’aise de rouler à 150. De plus, avec des voitures qui roulent à 100 maximum, on peut rouler à 65 en ville mais pas à 120, non ?

      J'aime

      • Le fait que l’Europe ait cela en projet ne prouve pas grand chose.
        Pour la proportion, tout dépend comment est fait le bridage. Les voitures sans permis sont limités à cinquante kilomètre heures, et ça ne les empêche pas de pouvoir accélérer en excès.
        Que d’efforts pour une solution qui n’a aucune chance d’être acceptée pour aussi peu d’effet? Et qui de toute façon sera caduque quand il n’y aura plus d’énergie à bon marché. L’urgence dans laquelle tout le monde devrait se mobiliser est de repenser l’aménagement du territoire, comme ceci: http://al-terre-ferme.fr/articles/menfin/

        Tu devrais vraiment prendre les objecteurs de croissance un peu moins de haut, reconnaître que tu ne sais pas tout sur tout, afin de faire le fameux « pas de coté »

        J'aime

      • Mais bien sûr que je sais tout mais tu ne peux pas comprendre puisque toi tu ne sais pas tout… Pfff…
        Est-ce qu’il y a eu un seul accident du à la vitesse excessive sur autoroute ? Le fait que l’Europe ait cela en projet prouve que c’est réfléchit et documenté, donc que c’est sérieux comme calcul… Sans parler du fait que rouler moins vite permettrait de polluer moins. Je ne comprends pas votre logique, à vous, les opposants à cette méthode. Rouler moins vite ne réduirait pas le risque d’accidents graves. Rouler plus vite le réduirait peut-être ? Et sinon, tu as quoi comme solution miracle toi ? Arrêter les voitures ? C’est sûr que c’est plus réaliste en ce moment…
        Je ne vois en quoi je prends qui que ce soit de haut. Je me permets quand même de te contredire, je devrais pouvoir le faire sans te prendre de haut, non ?
        Cette mesure irait dans ce sens, en tout cas. Et elle est bien plus réalisable que ce que demandent les opposants aux voitures.

        J'aime

      • Dans ce cas, il faut demander que tout le spectre des limitations soit revu, comme le font les associations de cyclistes du quotidien. Mais tu m’avais dit que tu te fichais des questions de déplacements et de vélo… Va t-on donc te voir à la prochaine réunion de l’Association pour la Décroissance Conviviale, consacrée à la vélorution ?

        J'aime

  2. Oui bien sûr que c’est mieux de rouler moins vite sur autoroute… Mais là, tu es comme un welfariste qui demande à ce qu’on fasse un peu moins mal aux animaux avant de les tuer… C’est pourtant bien plus réalisable que de demander aux gens de devenir vegans tout de suite, surtout en ce moment!
    Alors comme ça après on va pouvoir dire « super, maintenant les voitures ne vont plus vite, alors vous ne pouvez plus les critiquer hein! ». Résultat: les bagnolards vont s’entre-tuer un peu moins entre-eux mais pourront toujours faucher les piétons à 100 km/h en ville…

    Pour le « prendre de haut », je ne pense pas à ce moment précis, mais à ton attitude générale envers les écologistes et apparentés.

    J'aime

  3. Qu’est ce que le véganisme?La vitesse n’est pas le vecteur essentiel de l’accident.L’alcool,les drogues,la fatigue sont des éléments qui favorisent l’inattention et entrainent des morts sur la route.Faut-il « obliger » toute une population de conducteur pour un chiffre relativement faible de tués en France.Va-t-on interdire de boire,de fumer alors que la mortalité par ces deux façons de vivre est ,de loin,très supérieure aux accidents de la route.Le code de la route en ville est devenu incohérent mais tout le monde trouve cela normal.L’anti voiture est incompréhensible car des solutions existent pour combattre la pollution ,la consommation des moteurs,et des compléments de carburant plus écologiques existent.Se battre sur des limitations est facile,se battre, pour faire changer les pratiques industrielles,faire avancer la recherche,modifier les contenus du permis automobile ,est plus compliqué et surtout plus long à mettre en place.Les solutions rapides ne sont jamais porteuses de progrès,mais de contrainte.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s